Ils se gavent et en plus ils se plaignent

Publié le par ehim

Il est de bon ton, du côté des partis de Droite, de se plaindre que les Français les plus riches soient obligés de s’exiler à l’étranger pour fuir la pression fiscale et la baisse de leurs revenus dans notre pays. Et de leur accorder des allègements fiscaux pour qu’ils reviennent.

Seulement voilà, une étude de l’économiste Camille Landais, de l’Ecole d’Economie de Paris (http://www.jourdan.ens.fr/~clandais/documents/htrev.pdf ), montre que, depuis 1998, les plus riches des Français se sont enrichis comme jamais auparavant, et ceci aux dépens des autres Français.

En effet, entre 1998 et 2005,

  • les 1% les plus riches (350 000 foyers) ont vu leurs revenus augmenter de 19%
  • les 0,1% les plus riches (35 000 foyers) ont vu leurs revenus augmenter de 32%
  • les 0,01 % les plus riches (3500 foyers) ont vu leurs revenus augmenter de 42,6%

Pendant le même temps, le revenu moyen par foyer français n’a augmenté que de 5,9%.

Le pire est que ce chiffre est inférieur à l’augmentation de la richesse globale du pays (le Produit Intérieur Brut) et même du PIB par habitant (alors que la population n’a cessé d’augmenter, donc qu’on divise cette richesse par un nombre plus grand).

Ce qui prouve que, contrairement à ce qu’on nous raconte ici ou là mais surtout à Droite, la richesse du pays a augmenté sans arrêt depuis 1998 et que ce sont les plus riches qui se sont accaparé la plus grande partie de cette augmentation aux dépens des autres Français.

Il semblerait donc que :

  • d’une part, pour ce qui est de ses deux derniers termes, la devise républicaine " Liberté, Egalité, Fraternité " en a pris un bon coup,
  • d’autre part, que ceux qui se plaignent d’être obligés de partir à l’étranger pour ne pas s’appauvrir, non seulement ne se sont pas appauvris, mais ont dépouillé les autres Français de leur part du gâteau national.

L’explication est assez simple. Plus on est riche plus on place son argent en actions et produits financiers et comme les entreprises donnent de plus en plus d’argent aux actionnaires et de moins en moins aux salariés, ce sont les plus riches qui s’enrichissent pendant que les salaires moyens ou faibles ne bougent pas (pas de coup de pouce au SMIC, par exemple).

Les salariés les plus riches, eux, ont vu leurs salaires exploser (de + 13,6% à + 51%) par attributions de stock-options, actions gratuites, et/ou primes de fin d’année faramineuses.

Il faut savoir aussi que cet accroissement des inégalités dans de telles proportions est une première dans l’histoire sociale française.

Là où on commence à avoir des doutes sur l’intelligence des Français, c’est que bien qu’il soient au moins 90% à avoir été spoliés dans ce partage des richesses (et qu’ils vont continuer à l’être de plus belle), ils ont porté au pouvoir aux dernières élections ceux qui appartiennent à ces catégories de population les plus favorisées et qui leur avaient annoncé qu’ils allaient donner une part encore plus grande de la richesse nationale aux plus riches en réduisant leurs impôts (ISF, bouclier fiscal). On a d’ailleurs pu constater que c’est ce qu’ils ont fait aussitôt élus.

Bref, on peut s’abîmer en conjectures sur cette inertie des Français devant de telles injustices, mais ce qui est certain, c’est que la décence la plus élémentaire voudrait que les plus riches arrêtent de se plaindre.

Publié dans ehim

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Defrance 10/07/2007 23:49

Vous avez parfaitement raison, il faut cesser de croire que le capitalisme, comme le communisme et tout autre systeme est capable de "creer de la richesse" . Ces mots si souvent repetés par NABOLEON sont des mensonges, il n\\\' y a que du "Transfert" de richesse, et mis a part le Lotto, le transfert s\\\'opére toujours dans le meme sens !
Le Nouvel hymne National devrait etre "Merci Patron" (les Charlots)
  Vive l\\\'Article 35 de la constitution de la premiere Republique !!
 
 
 
 

Yoda300 29/06/2007 21:28

Cela fait des années que les économistes de qualité nous disent ce qu'est vraiment la réalité des choses. Malheureusement, on les voit peu dans les médias de masse ...
Quand à la bêtise des français, c'est difficile d'en juger vu les informations qu'ils ont à leur disposition. Ce qui est clair, c'est que Sarkozy a gagné son électorat populaire non pas avec le bouclier fiscal mais avec son discours sur l'ordre et l'autorité. Il risque d'y avoir beaucoup de déçus ...