Problème des tiques

Publié le par ehim

Une autre vision du monde : un problème des tiques.

d’après l’article de Sciences Humaines Grands Dossiers n°7 de juillet-août 2007 p.24-25 http://www.scienceshumaines.com/psychologie,-l-esprit-devoile---a-quoi-sert-l-archeologie-_fr_286.htm

La tique a une vie étonnante. La femelle fécondée grimpe sur un végétal quelconque et attend le passage d’un animal à sang chaud pendant des jours, des semaines, des mois, ou des années sans bouger ni se nourrir. Lorsqu’un animal passe enfin, elle se laisse tomber sur lui, enfonce sa tête dans la peau de l’animal et se gorge de son sang. Ensuite, elle se laisse tomber sur le sol pour pondre ses œufs avec leur réserve de sang et elle meurt.

La tique n’a ni yeux ni oreilles. Elle ne trouve son perchoir que grâce à la sensibilité de sa peau à la lumière. Elle ne perçoit l’approche de ses proies que par l’odeur de leur sueur, ce qui déclenche chez elle le réflexe de se laisser tomber sur eux à leur passage. Sa perception de la température lui permet de sentir qu’elle est sur un animal à sang chaud et son sens tactile lui permet de trouver un emplacement où enfoncer sa tête et se remplir de sang.

Pour la tique, le monde n’est fait que d’ombre et de lumière, de froid et de chaud, et d’odeurs dont une seule est signifiante pour la survie de son espèce.

Pour d’autres animaux, le monde est différent : la souris ne voit le monde qu’en noir et blanc, le chat ne perçoit que les teintes entre le bleu et le jaune et il est aveugle au rouge comme la vache et le taureau, mais certains insectes voient l’ultra-violet et même au-delà des couleurs que nous ne percevons pas.

La réalité telle que nous la percevons n’est pas le reflet objectif du monde mais une reconstruction en fonction de nos centres d'intérêt, de nos désirs, de nos apprentissages et de nos aptitudes. Nous ne sommes donc probablement que des tiques perdues dans un univers qui nous entoure et pourtant nous échappe. Ca rend modeste.

Publié dans ehim

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurence 09/08/2007 20:48

Belle étude comparative !Un régal à lire.