Quand on pense que Sarkozy aurait pu ne pas être élu !

Publié le par ehim

Vous allez cauchemarder pendant les 5 ans à venir à l’idée qu’on aurait pu éviter tout ce qui va arriver durant cette période, mais ça vaut la peine d'y penser pour après.

En fait, la France utilise un système de vote uninominal à deux tours complètement dépassé qui favorise l’affrontement entre deux blocs. Et on en voit les conséquences depuis longtemps. Chirac a été élu en 2002 avec 82% des voix - alors qu’il n’a jamais représenté les idées d’une telle proportion de la population - mais parce qu’en France, les électeurs sont astreints à voter " utile ", donc " contre " un candidat, même si celui pour qui ils votent à ce moment-là ne représente pas leurs opinions politiques. Ce fut le cas de nombreux électeurs amenés à voter pour Chirac contre Le Pen.

Si on prend l’exemple des dernières présidentielles, le fait d’être élu par 53% des voix au deuxième tour d’un scrutin uninominal, avec 16% d’abstentionnistes, représente la victoire d’un camp sur un autre mais pas forcément le choix le plus représentatif des électeurs. Un candidat choisi en un seul tour parmi plus de candidats, même avec moins de votes favorables, mais qui aurait eu moins de votes défavorables, serait certainement plus représentatif de la globalité du pays. Avec un mode de scrutin différent, plus démocratique parce que plus consensuel, Sarkozy aurait pu être battu par Bayrou parce que celui-ci aurait été plus représentatif que lui de tout le pays plutôt que d’un seul camp politique.

Cela paraît difficile à concevoir et pourtant c’est le lièvre qui a été levé par le site Rue 89 dans l’article : " Avec des si, Bayrou serait à l’Elysée " http://rue89.com/2007/06/14/avec-dautres-methodes-electorales-bayrou-serait-a-lelysee .

En effet, les recherches et les expérimentations qui ont été réalisées par plusieurs équipes de recherche universitaire pour trouver un mode de scrutin plus démocratique et plus représentatif que le vote uninominal (qu’il soit à un ou deux tours) permettent de tirer des conclusions intéressantes.

Il suffit pour s’en convaincre d’aller visiter le site  http://www.votedevaleur.info/co/pres.html qui explique tous les inconvénients de tous les modes de scrutin et propose le " vote de valeur " pour rétablir une réelle démocratie et une réelle représentativité des hommes politiques. Une pétition en ligne permet de demander qu’un débat soit ouvert sur ce sujet au sein des institutions.

La méthode utilisée consiste à attribuer une note de –2 à +2 (ou de 0 à 5) à chacun des candidats en présence, puis de faire le total des points cumulés par chaque candidat. Le résultat n’est pas forcément semblable à celui qu’on obtient avec le mode de scrutin actuel, car il permet de trouver l’équilibre entre ce que les gens veulent et ce qu’ils ne veulent pas, donc de déclasser les candidats qui suscitent les plus fortes réactions de rejet, ou de modérer leur victoire.

On croit rêver, non ?

 

Publié dans ehim

Commenter cet article

Guillaume 28/06/2007 16:03

Je suis d'accord pour le vote utile.
Cependant, comment peux-tu dire que "Sarkozy président de la République" ne représente pas l'opinion des francais puisqu'au jour d'aujourd'hui, 71% d'entre eux se disent satisfait de ses objectifs et de ses engagements?

Yoda300 17/06/2007 18:15

Loin des attaques sur la taille du président, ou des polémiques sur sa façon de vivre, voilà enfin un vrai débat !
Le vote de valeur, il nous le faut tout de suite bien sur. Gageons que si en plus sa validité est soutenue par des études scientifiques, on n'est pas près d'en parler sur TF1 ...