"Main basse sur la ville"

Publié le par ehim

On croyait avoir tout vu au Pays des Couillons (qu’on appelle aussi Royaume des Brigands), mais l’article paru dans le Canard Enchaîné du 12 décembre montre que la cupidité atteint des sommets quand elle se situe au même niveau que celui de l’Etat.

 

Ne se satisfaisant pas d’avoir multiplié le personnel et le budget de l’Elysée par dix, notre ubuesque chef d’Etat se serait octroyé une rallonge de ses revenus en continuant a toucher son salaire de Ministre de l’Intérieur (11 500 Euro) en plus de son salaire de Président après sa prise de fonction. Monsieur n’aurair pas eu la patience d’attendre son augmentation de salaire de 206% prévue pour janvier 2008.

 

On est content d’apprendre également à cette occasion que les ministres continuent habituellement à percevoir leur salaire six mois après leur cessation de fonction.

 

Si les couillons qui ont voté le 6 mai pour ces brigands de grand chemin n’ont encore pas compris que le " travailler plus sans augmenter son pouvoir d’achat" est réservé aux gogos de base, alors que ceux qui sont au sommet de l’échelle continuent, eux, à gagner plus même quand ils ont quitté leur poste, c’est à désespérer du niveau intellectuel de la population française.

www.politique.net/2007121201-nicolas-sarkoz-percoit-toujours-son-salaire-de-ministre-de-l-interieur.htm
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nelly 13/12/2007 16:07

L'info a ete confirmée par l'Elysée,et devrait etre diffusée sur les JT de 20h afin que tous les Français sachent qu'ils ne doivent pas se faire de soucis pour que leur President passe de bonnes fetes de fin d'année(ce qui ,helas,n'est pas le cas de la majorité).Je comprends mieux aussi pourquoi il y a souvent des remaniements ministeriels:6mois de repos à 10 000 euros/mois,il faut plus de 5ans de travail à un smicard pour gagner cette somme!

aymard 13/12/2007 11:53

Bien vu !!!Je vois que nous avons les mêmes références journalistiques dont certains pensent qu'il ne s'agit pas de presse d'information !!!Notre hyperprésident pourrait être surnommé Panurge vu qu'il est à la tête d'un état de moutons. Moi qui habite près d'une frotière, je n'ose jamais dire que je suis français tellement j'ai peur d'être la risée des autochtones.Continue tes vues me paraissent justes.