Le Ministre de la Culture auquel nous avons échappé

Publié le par ehim

On savait que l’entourage « people » de Sarkozy ne brillait pas par son niveau culturel (inutile de citer des noms que tout le monde connaît), mais qui aurait cru que, pour former son Gouvernement, il irait jusqu’à débaucher chez ses adversaires des personnages aussi emblématiques dans ce domaine.

En effet, d’après le journal « 20 minutes », citant « l’Express », Hervé Morin, transfuge de l'UDF,ministre de la Défense, aurait abordé Anne Girault, députée européenne mais aussi chef d’orchestre, en lui disant : « Dis donc, j’ai entendu l’Adagio d’Albinoni, c’est superbe, c’est de qui ? »

Ce qu’on a du mal à comprendre, c’est que, qu’avec l’esprit d ‘ouverture tous azimuts qui le caractérise, Sarkozy n’ait pas pensé à un homme politique doté d’un tel bagage (on pourrait même dire une telle valise) comme Ministre de la Culture.

Publié dans ehim

Commenter cet article

ehim 02/07/2007 01:21

Ce qui est sûr, c'est que c'est pas de Barber.
Celle-là, elle est servie sur un plateau.

dave 02/07/2007 01:01

Et alors, c'est de qui l’Adagio d’Albinoni ?