La Droite aime les jeunes

Publié le par ehim

Bien que 60 pour cent des 18-24 aient voté pour Ségolène Royal, les jeunes sont privilégiés par la Droite au pouvoir. La preuve, elle leur offre des vacances gratuites aux frais de l’Etat.

En effet, il suffit d’avoir manifesté contre l'élection de Sarko et balancé une canette sur un flic pour prendre trois mois fermes, si on n’a pas accepté l’arrestation de bon cœur (ça s’appelle de la « rebellion »).

Il n’y avait déjà pas assez de places dans les prisons, mais si les manifestations anti-Sarkozy continuent on peut être certain que le taux d’occupation va rapidement dépasser les 150 pour cent actuels.

Sachant que la prison est un endroit privilégié pour être initié à la sodomie, même si on n'en a pas envie, ainsi qu’à toutes les formes de criminalité, où l'on subit toutes les humiliations, que les deux tiers des détenus sont sous tranquillisants, et qu’une bonne partie d’entre eux relève avant tout de la psychiatrie, il est facile de comprendre que les chances de réinsertion après un passage en prison sont assez rares.

C’est sans doute le but recherché quand on bousille l’avenir d’un étudiant au casier judiciaire vierge, en l’envoyant dans ces endroits très spéciaux de « rééducation » pour la simple raison qu’il refuse de voir son pays mis sous la coupe d’exploiteurs de l’humanité et qu’il manifeste bruyamment son opposition dans la rue.

Si les jeunes avaient des moyens « normaux » de s’exprimer et de se faire entendre, ils n’auraient sans doute pas besoin de recourir au désordre. Mais entre pédagogie et répression, il est historiquement connu que la Droite a toujours choisi la seconde solution. Et il n'y a aucune raison que ça change aujourd'hui.

Publié dans ehim

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article