Quand les vieux cons vivront moins longtemps :

Publié le par ehim

Les résultats de l’élection présidentielle montrent que l’électorat qui a fait pencher la balance en faveur de la Droite est celui des retraités, en particulier les anciens travailleurs indépendants et les anciens salariés du privé. D’où on peut en déduire que les électeurs de ces catégories ont choisi l’égoïsme le plus puant en se disant qu’ils profitaient déjà de leur retraite et qu’ils se moquaient bien que les jeunes d’aujourd’hui s’en voient, eux, privés par la politique qui va être mise en œuvre dans les années à venir.

Ces vieux cons-là ont oublié qu’ils sont les principaux consommateurs de soins et de médicaments et que leur espérance de vie risque d’être raccourcie si la Droite, comme elle l’a prévu dans son programme, privatise l’assurance maladie, dérembourse de plus en plus de médicaments et augmente la participation financière des malades aux frais de santé.

Les anciens salariés du privé étant ceux qui ont les retraites le plus minables, ce sont eux qui seront donc les principales victimes de ces mesures, et on peut supposer que, souffrant plus que les autres d’un manque de soins par manque de moyens financiers, ils vont voir se raccourcir leur espérance de vie.

Comme quoi, quand on est un vieux con, on risque dorénavant de mourir plus tôt. Ce sera au moins une conquête de la Droite que personne ne voudra contester, sauf les vieux cons bien sûr …

Publié dans ehim

Commenter cet article