Peut-on être un "gentil" méchant ?

Publié le par ehim

A-T-ON LE DROIT DE NE PAS AIMER CERTAINS JUIFS SANS POUR AUTANT ETRE ANTISEMITE ?

 

Si vous avez, comme moi, été éduqué, concurremment à l’éducation que vous ont délivrée vos parents, par l’école publique et laïque de la République, vous êtes censé ne pas avoir subi d’implantation de préjugés contre les minorités quelles qu’elles soient.

 

Pourtant, en ce qui me concerne, je n’aime pas les Juifs qui, comme Simone Weill, se rallient à Sarkozy - alors qu’elle-même a survécu aux camps de concentration – en occultant le fait qu’il flirte avec l’extrême-droite pour trouver des électeurs. Est-ce parce que la mère de Sarkozy est juive ?

 

Je n’aime pas non plus les Juifs qui, après s’être affichés comme des " intellectuels " de gauche, donc censés indiquer aux gens du peuple ce qu’il est de bon ton de penser, se rallient pour les mêmes raisons communautaristes, à un candidat qui n’a visiblement d’autres vues que de se mettre au service des détenteurs de capitaux, donc les fonds de pension qui servent à financer les retraites des seniors américains.

 

Je n’aime pas non plus les Juifs qui envahissent les médias les plus populaires en ne recrutant leurs collaborateurs que dans leur communauté.

 

Je n’aime pas non plus les Juifs qui construisent un mur autour d’un peuple pour l’enfermer dans un ghetto, comme les Nazis l’avaient fait à Varsovie.

 

A partir du moment ou le débat est confisqué par une communauté qui choisit de le verrouiller en retirant tout droit de critique à ceux qui contestent son pouvoir, où est la démocratie ?

 

En écrivant cela, les Juifs me reconnaîtront-ils le droit ne de ne pas aimer les Juifs communautaristes sans pour autant être antisémite ?

Publié dans ehim

Commenter cet article

ehim 27/04/2007 11:05

Dommage, avec deux L elle aurait volé plus haut ...
« Un jour, je me suis endormie pendant mon propre discours ! »Simone Veil (Extrait de la revue Le Nouvel Observateur - 14 Mars 1986)

coloquinte 27/04/2007 10:37

Avant de dire que vous n'aimez pas Simone Veil, commencez par bien orthographier son nom.
Je ne connais pas Simone Weill, quant à Simone Weil, elle est morte en 1943....

Aurélie 24/04/2007 19:46

C'est à chacun de décider par lui meme s'il suivra les pensées ou conseils des "intellectuels de gauche" ; c'est vrai qu'ils monopolisent un peu les media, néanmoins avec un peu de (bon) sens critique, on peut réfléchir tout seul pour se faire une idée de la vérité.
Votre raisonnement a selon moi deux faiblesses par l 'expression de fausses vérités :
D'abord , l'assimilation de Sarkozy à l'extreme droite ; je ne le soutiens pas particulièrement,mais pour moi quelqu'un qui se dit favorable au financement des mosquées par l 'Etat et au vote des étrangers aux élections locales n'a rien de fasciste( et je dis bien fasciste, pas raciste)C'est vrai qu'il est démago en "disant tout haut ce que tout le monde pense tout bas" (vous m'en direz tant), mais qui ne l'a pas été durant cette campagne?
Ensuite, je ne vois pas pourquoi vous parlez particulièrement des juifs, qui ne sont pas plus communautaristes que les musulmans ou "la communauté asiatique". Comme si la cooptation était une nouveauté... Chacun sait qu'en France, il s'agit d'une sport national.

ehim 18/04/2007 11:08

Viktor Frankl a écrit : " Il n'y a que deux catégories de personnes dans ce monde : les honnêtes gens et ceux qui ne le sont pas. On les retrouve dans tous les groupes sociaux. Il n'y a pas de groupe qui ne se compose que d'honnêtes gens ni de groupe fait exclusivement de gens de la catégories opposée. Et, parlant des camps d'extermination auxquels il a survécu, il écrit : " D'honnêtes gens se glissaient parfois parmi les gardes du camp.", mais aussi " En revanche, le gardien en chef, prisonnier lui aussi, était plus sévère que tous les gardes SS réunis. "
Autrement dit, le discours " tous beaux, tous gentils " ou " tous vilains, tous méchants " n'a aucun sens.
On a le droit de ne pas aimer certaines personnes qui se revendiquent d'une communauté sans pour autant avoir quelque chose contre la communauté à laquelle ils appartiennent. Mais il y a toujours des gens malhonnêtes pour essayer de faire croire le contraire.

Aurélie 17/04/2007 08:54

Pourquoi cataloguer les gens ?, il y a des cons partout dans toutes les religions, dans tous les peuples...mais, il y a aussi des gens admirables dans toutes les religions, dans tous les peuples...
Et comme il y a plus de cons que de personnes admirables, la probabilité de trouver la première catégorie chez les Juifs, comme chez  tout autre peuple, est plus grande...
Donc, soit on est con soit on est admirable, il n'est point besoin de préciser de quel peuple ou de quelle religion l'on vient.