Une solution simple aux problèmes complexes : la coopération.

Publié le par ehim

Vous n'arrivez pas à vous loger ? Pourquoi ne pas construire à plusieurs ?
http://www.rue89.com/passage-a-lacte/logement-et-si-on-faisait-revivre-les-cooperatives-d-habitat

Votre banquier ne veut pas vous prêter d'argent ? Utilisez le prêt  entre particuliers :
http://www.rue89.com/2008/09/06/prets-quand-les-bons-amis-font-les-bons-comptes


A Bordeaux, des automobilistes ont installé un garage associatif pour diminiuer les frais d'entretien de leurs véhicules : http://www.turbo.fr/emission-turbo/

Partout en France, des producteurs de fruits et légumes, de produits laitiers et des éleveurs se regroupent pour créer des points de vente directe sans passer par les centrales d'achat et la grande distribution. Il y a déjà 1000 AMAP sur tout le territoire. 

La prétendue crise économique - causée par la spéculation outrancière des capitalistes néo-libéraux, entretenue par des actionnaires qui ne laissent plus que 33% des gains des entreprises aux salariés et empochent le reste - a au moins un mérite. C'est qu'elle fait réfléchir à des solutions auxquelles on avait la flemme de penser jusqu'à maintenant.

Pour nous loger, nous sommes habitués à donner notre argent à des promoteurs qui se gavent sur notre dos ou à payer des loyers exhorbitants à des propriétaires qui profitent de la pénurie de logements pour s'enrichir.
Pour faire des achats à crédit, nous nous croyons dépendants des banquiers qui, selon leur bon vouloir, ne prêtent qu'à ceux qui ne présentent aucun risque, et se font, eux aussi, de l'argent sur notre dos.
Nous avons pris l'habitude d'aller bêtement au super-marché pour acheter notre alimentation alors qu'on trouve maintenant des produits moins chers sur les marchés et dans les magasins de producteurs qui permettent à ces producteurs de mieux gagner leur vie.

Les exemples précédents montrent qu'il existe d'autres solutions qui n'ont pour toute exigence que la volonté de coopération entre citoyens responsables. On se demande ce qui nous empêche d'y avoir recours et pourquoi nous préférons vivoter en donnant notre argent aux rapaces qui, non seulement en vivent, mais s'enrichissent sur notre dos.

Qui sait, si nous osons nous passer de leurs services pour faire nous-mêmes ce que nous pouvons faire nous -mêmes, il nous viendra peut-être un jour l'idée de financer nous-mêmes notre outil de travail au lieu d'être salarié et de faire cadeau du fruit de notre travail à des exploiteurs ?

Commenter cet article

Jean-Pierre Friedman 18/12/2009 17:38


D'accord sur vos  propositions  qui auraient été utopiques il y a encore quelques années mais ne le sont plus grâce à Internet . Au fait qui a rendu possible Internet et le
matériel de plus en plus bon marché qui permet de l'utiliser ?? il est intéressant de voir le capitalisme fabriquer les armes qui l'amèneront à sa perte. Malgré tout une grande partie de
la responsabilité de la crise économique, vient de ceux qui ont voulu le beurre, l'argent du beurre le papier du beurre et le sourire de la crémière. Acheter bon marché à ceux qui produisent
le moins cher dans le monde tout en refusant les délocalisations et en conservant notre cocon social. Unpeu de cohérence. Mais si vous avez une recette j'achète (pas cher évidemment. Je suis
Français). Débattre avec des gens intelligents est plus intéressant que d'être d'accord avec des Imbéciles.


cestunpseudo 10/09/2009 08:45

Dommage qu'aussi peu de gens lisent et commentent vos articles!Sinon, je crois qu'il faut juste laisser le temps au temps... et cela viendra naturellement. Dommage pour ceux qui ne savent pas.Bonne journée à tous et merci

LES BARBARES VONT ARRIVER 16/09/2008 20:35

POUR ETRE MIEUX DANS LA PROXIMITE DES AUTRES...

leunamme 09/09/2008 11:12

Vous avez raison, dans un monde de plus en plus compliqué (et c'est voulu), la meilleure réponse et de revenir aux fondamentaux : les relations humaines.