Vous avez dit "nouvelle civilisation" ?

Publié le par ehim

Si l’épisode du « Casse-toi, pauvre con ! » proféré par Sarkozy à un visiteur du Salon de l’agriculture était un phénomène isolé, on serait tenté de croire que cela n’a été qu’une perte de contrôle de plus de la part de notre chef d’Etat, mais il semblerait que la grossièreté soit une forme de langage que la Droite a décidé de s’autoriser sans retenue : devant les caméras et les micros, Mme Panafieu, candidate UMP à la mairie de Paris, traite Delanoë de « tocard », Rama Yade traite les journalistes de « charognards » et les socialistes de racistes, aprsè que Devedjian ait traité de « salope » Anne-Marie Comparini, ex-présidente de la région Rhône-Alpes. 

Quand on sait que, selon « le Canard Enchaîné », le manifestant qui, en 2004 au Forum des Halles, avait lancé à Sarkozy «Retourne en Chine, espèce de Hongrois ! » a écopé d’un mois de prison ferme, tout comme celui qui, à Strasbourg, l’année d’après, avait crié « Sarkozy, va niquer ta mère » et que celui qui, à Aubagne, avait lâché « Je nique Sarko, fils de pute » avait pris 4 mois, on se dit que, quand elle est au pouvoir, la Droite « décomplexée » est la seule à avoir le droit de se répandre en insultes sans risquer de sanction pénale. 

Ca doit être ça, « la nouvelle civilisation »…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Pierre Friedman 19/12/2009 09:24


Nous vivons une époque vulgaire et notre Président n'a pas été élu au hasard puisqu'il la représente fidèlement. Ensuite vient la mentalité de larbin de ceux qui s'efforce toujours de
complaire au pouvoir quitte à le précéder dans ses désirs. la France, un des pays les moins démocratiques, psychologiquement parlant, de l'occident n'a cessé d'en faire la démonstration au cours de
l'histoire, surtout récente. Mêmep armi ceux qui dans ce blog condamnent, souvent à juste titre, cet état de fait, on sent la soumission potentielle à d'autres chefs et d'autres modèles.


MOULRON 15/03/2008 17:21

Cauet, le pôvre, A la télé il est en train de se crasher et  même au bois de Boulogne on lui crache dessus, comme il nous l'a si bien dit dans une de ses pseudojovialeques, proutopétaradantes et falsogaudriolesques  émissions, de type pollution nocturne éculée et fastfoodienne." L’humour, c’est comme les essuie glaces, ça n’arrête pas la pluie, mais ça permet d’avancer ".                                                                                                                                                                                                            Bruno Coppens  COMMUNIQUE DE PRESSE:Soutien à Eric NAULLEAU                                                                                                                       ("Quand on est con, on est con" G.Brassens)                                                     " Un con est un imbécile qui n'a de cet organe ni la profondeur, ni la saveur."                                                                                          F.Léo Campion...   Au nom des valeurs et qualités humanistes du Rire et de l'Humour que, dans le cadre de la Maison du Rire et de l'Humour, nous défendons et tentons de promouvoir au travers de diverses activités et expressions, nous avons  officiellement décidé de créer un Comité de soutien à notre ami et confrère(en un mot!) Eric NAULLEAU suite à la cornichonesque et pitoyable action judiciaire intentée par le petit caquettant, (n'est pas de Saint-Cyr Cauetquidan qui veut!), je veux nommer le sein cirien CAUET, QUI DANS la boue s'ébat et ferait mieux de rester sous sa cauette, pouët, pouët Laval,! plutôt que de s'esbaudir scatologiquement dans la pseudojovialeque et falsogaudriolesque puante pétarade, petit schtroumpf fastfoodien contournable au parcours médiatique crotté.  En effet, notre "Guts" national, auteur de délicates chansons, comme: "Troud'bal King" et grand analyste de la Shoah, quand il compare les camps à "de Vieilles maisons à retaper", vient d'assigner devant le Tribunal de Grande Instance de Paris Eric NAULLEAU,  Bel Editeur et critique intransigeant, au prétexte qu'il aurait Brassensement déclaré à son propos que: "Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con! " Avec les armes redoutables, pâtissières, moutardesques ou non,  du rire et de l'humour, nous souhaitons  apporter à Eric NAULLEAU nos forces  et toute notre aide contre ces pompeux et grotesques cornichons que sont les "Con(s) impénitent(s), parfaitement incurable(s)"(Toute ressemblance avec des personnes........serait purement fortuite!  Descartes avait sa méthode;  Cauet aussi, mais elle n'est  pas tout à fait de même niveau et il n'y a pas que l'énoncé qui diffère: "Je pense bête, donc j'essuie la cuvette", telle est la pratique intellectuelle CM2esque de notre coenure parasitaire ( Le Cénure, ou coenure, est un parasite, cause du tournis!). A l'un, la Pensée qui s'élève, auprès du  Poêle, à l'autre la balayette qui s'abaisse, à la raie du poil! Si le  seul point commun entre le génial W.C Fields et le fouchardonesque Cauet, ce sont les initiales, la différence  entre un WC et notre coélacanthesque sébastien,  c'est que pour l'un de ceux-ci, il existe des déodorisants; cependant, tous deux nous produisent le même effet, crottesque  pour l'un, grotesque pour l'autre! André MANTEGNA nous l'a peint si divinement et si sensuellement: avec Saint Sébastien, ce fut le martyr fléché; Comme l'aurait si bien exprimé Feu Pierre-Michel COLUPROGES, avec Cauet Sébastien, ce devrait être le partir fléché vers la sortie de ses cours top tôt abandonnés!   Merci à vous, Cher(e) ami(e) gélaste,  si tel est votre sentiment, de bien vouloir nous faire part de votre soutien à Eric NAULLEAU dans cette problématique; il y va de 50.000 euro de dommages et intérêts pétulament réclamés par l'héroïque Avocate,(consoeur, en un mot!, de Maître Collard)  du sympathique animateur méthodiste,  qu'elle tient " pour une personnalité in con tournable (sic) au parcours médiatique exemplaire! (resic)", ténor du barreau qui selon certaines sources, serait spécialiste en droit Con-institutionnel. Frédéric DARD, comme  le cite fort justement Jérôme Garcin dans son billet paru aujourd'hui dans le Nouvel Obs disait: " Traiter son prochain de con ce n'est pas un outrage, c'est un diagnostic". Et Quand le Dard rit, coluche n'est pas loin  (Petit souvenir ému à notre cher Darry COWL!) A part cela, quoi de neuf docteur?   Et c'est ainsi Qu'Allah est grand, qu'à la Bastille on l'aime bien, et comme le dirait Alphy d'Honfleur ni couronne, allez hop, tout le monde à la campagne! C'est ainsi qu'Alexandre vit, que La Montagne est belle et qu'Alexandre Vialatte est son prophète; Quand à Pierre Desproges  et Frédéric Dard,c'est pas pour cafter,mais qu'est-ce qu'ils nous manquent!***************************  Gélastiquement votre Etienne MOULRONLA MAISON DU RIRE ET DE L'HUMOUR6, Place du champ de foire71250 CLUNYemail: lamaisondurire@voila.fr          La Maison du Rire  et de l’Humour®  

2v 50ml 14/03/2008 14:14

le peuple s'ennuie ,qu'on leurs donnent du divertissement !!voyez vous etes divertit pendant que les descisions se prennent

leunamme 12/03/2008 18:24

ce qui caractérise la nouvelle civilisation, c'est l'absence de civilisation.