Cette fois-ci, on y est ...

Publié le par ehim

Sarkozy annonce qu'il exige que la loi sur la "rétention de sûreté" soit appliquée dès maintenant à ceux qui sont détenus actuellement, outrepassant ainsi l'avis du Conseil Constitutionnel, ce qui sera une première dans l'Histoire de cette République et contraire à l'article 62 de la Constitution.

L'Histoire nous a déjà montré que quand le pouvoir exécutif met le législatif à son service et outrepasse le judiciaire, on est sur la voie du totalitarisme. 
Quand il ne respecte même plus les institutions gardiennes de la Constitution, on n'est plus seulement sur la voie qui y mène, on y entre.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Pierre Friedman 20/12/2009 09:40


 Le drame qui menace ne s'appelle pas NK (le pauvre ne mérite ni tant d'honneur ni tant d'indignité) mais la montée croissante de communaurismes totalitaires et violents dans leur
pays d'acceuil. Il est d'ailleurs plus dangereux de s'oppser à eux qu'au président de la république qui ne réagit que par quelques gestes ridicules mais anodins par comparaison.


machalecha 23/02/2008 19:41

oui , il faut être vigilant, oui NS saute à pieds joints par dessus la loi, oui c'est un hypertrophié de l'égo, liberticide et agité du bocal. Il il passe son temps à faire des coups pour planquer son incurie, mais quand je dis qu'il ne faut pas le comparer à un certain AH, c'est parce que c'est  agiter un chiffon rouge et rester pétrifié face au danger. Diaboliser cet individu le victimise au yeux de certains et le rendrait pour les plus naïfs plus sympathique.L'histoire ne se répète pas , elle se renouvelle, la situation est dramatique mais ne ressemble pas à 1933, notre riposte doit être adaptée à notre époque. Quand à cette loi, et le danger qu'elle représente, bien sûr il faut la combattre mais....... Je maintiens que les délinquants sexuels sont de pauvres gens certes , mais un réel danger.Il ne faut pas les punir 2 fois, mais les soigner avec vigilance : il ne faut pas qu'ils puissent être en situation de récidiver. Dati et Sarko ne connaissent rien à la question comme d'habitude!!