"Otages" et "galère"

Publié le par ehim

Parmi les dérives sémantiques les plus utilisées par les médias, les termes " otage " et " galère " sont ceux qui, en ces jours de grève, ont le plus de succès parmi ceux qu’on nous présente comme des " victimes ".

Qui n’a pas entendu, au moins une fois, dans un micro-trottoir, un " témoin " se plaindre d’être " pris en otage " par les grévistes et de vivre une vraie " galère ".

 

Pour redonner aux mots leur vrai sens, il faudrait peut-être demander à ceux qui ont été, ou qui sont encore des " vrais " otages - ou à leurs proches - de donner leur avis sur la question : Florence Aubenas, Ingrid Betancourt, Myriam Seurat, Normandin, Rochot, Pearl … bref, tous ceux que nous n’oublions pas parce qu’ils ont été de " vrais " otages et qu’ils doivent souffrir – eux ou leurs proches- de se voir ravalés au rang du commun, c’est-à-dire d’un usager des transports du même nom.

 

Quant au terme " galère ", il a été galvaudé, dans le monde artistique, par ceux qui voulaient faire croire qu’ils avaient déployé des efforts surhumains pour se faire connaître. Moyennant quoi, il a été repris ensuite, peut-être plus judicieusement et plus sincèrement, par les exclus de la Société qui essayaient, et essaient encore aujourd’hui, de retrouver une vie " normale ".

Mais la réalité du terme n’est pas celle des médias ou du show-bizz. Une galère était un navire dans lequel ceux qui ramaient étaient des esclaves qui, à fond de cale, étaient fouettés pour faire avancer un bateau en se chiant les uns sur les autres, au sens propre. C’était une peine qu’on risquait, du temps de la monarchie, en n’exprimant rien de plus qu’une opposition au roi ou à la religion d’Etat.

 

Donc, vouloir nous faire croire que les utilisateurs des transports en communs sont des " otages " dans une " galère " est une insulte à tous les êtres humains qui, hier comme aujourd’hui, ont réellement eu à subir ces outrages. 

 P. S : ------------------------------------> Pour approfondir :  rezocitoyen.org/imprimersans.php3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ehim 25/11/2007 13:50

Je crois qu'on a un invité de plus au dîner...

HYWH 25/11/2007 13:10

salaite , faut etre un peu con quand meme !!! il s'agit d'une métaphore !!!!
Ca n'a pourtant rien du niveau de la sorbonne !!!!

RAMON 23/11/2007 00:27

Prise en otage !! Et si on demandait a Florence Aubenas ce qu'elle en pense ?Moi, je suis cheminot et depuis 20 ans et je ne gagne pas 2300 euros malgré cette ancienneté. Peuple souverain, ta servitude envers ton roi te perdras!

Taklamakan 22/11/2007 09:55

Votre billet m'a donné l'idée de commencer mon petit lexique de novlangue, dont voici l'adresse :http://blog.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendID=157024084&blogID=330647344

NM 20/11/2007 11:29

Merci pour le lien vers rezocitoyen, j'ai repris à mon compte quelques extraits du lexique...